Ovni et vie extraterrestre

Ovni: Site d'information sur le phénomène Ovni.


L'Hypothèse Extra-Terrestre en Ufologie

Publié par Ovni les meilleurs documents et preuves sur 6 Avril 2010, 12:19pm

Catégories : #Dossiers

L'Hypothèse Extra-Terrestre en Ufologie

L'hypothèse Extra-Terrestre (Extra-Terrestrial Hypothesis ou HET) est une des propositions d'explication de PAN D par des manifestations technologiques et/ou biologiques de formes de vie intelligente ne provenant pas de notre planète.

ovni; ufo;Hypothèse; Extra-Terrestre; en Ufologie;

Des ufologues, des ingénieurs et des scientifiques ayant étudié des cas d'ovnis non expliqués (comme par exemple ceux classés PAN D par le GEIPAN, caractérisés par la « qualité des éléments recueillis et la précision des témoignages ») estiment que l'hypothèse extraterrestre peut raisonnablement être prise en compte dans ce genre de situations. Ce modèle est soutenu par quelques scientifiques connus pour leurs travaux sur le phénomène OVNI tel que le professeur Stanton Friedman, Pierre Guerin, Jean-Pierre Petit ou Josef Allen Hynek. Plusieurs ufologues de renom comme Jean-Jacques Velasco ou le capitaine Edward J. Ruppelt avancent la théorie que les ovnis seraient des vaisseaux interstellaires appartenant à une civilisation d'origine extraterrestre qui viendrait régulièrement surveiller et étudier la Terre et ses habitants. La technologie extrêmement avancée, ainsi que le niveau intellectuel élevé des occupants de ces vaisseaux expliquerait notre impossibilité à comprendre ce phénomène voir également ce dossier.

L'histoire de l'ufologie regorge d'affaires et de témoignages relatant les rencontres avec des êtres présentés comme de nature extraterrestre. Selon la terminologie de l'astronome Josef Allen Hynek, une rencontre rapprochée du troisième type ou RR3 voir ce dossier. est le fait de la rencontre par des témoins directs d'êtres qui ne proviennent pas de notre planète, en liaison avec une observation d'OVNI. Bien qu'il ne s'agisse que de témoignages, ces rencontres laissent parfois des Traces comme par exemple à Valensole en 1975 dans le champ de Maurice Masse.

Tout d'abord il est nécessaire de dédramatiser la situation. Qui a t-il de si extraordinaire, inacceptable à ce que des êtres venant d'une autre planète visitent la terre? C'est somme toute banal, il n'y a rien d'irrationnel là dedans! La vie extraterrestre est déjà admise théoriquement par la quasi-totalité des scientifique, et confortée par la découverte de planètes extra-solaires (appartenant à un autre système stellaire que le nôtre), y compris de planètes semblables à la Terre (taille, masse, ni trop près ni trop éloignée de son étoile).

Il convient de remettre de l'ordre car du désordre du flou naît l'incertitude et la manipulation:

-En ufologie on ne fait pas appel systématiquement à l'hypothèse extraterrestre dés qu'on ne sait pas expliquer un phénomène. Certaines personnes naïves sont certes dans cet état d'esprit mais pas les ufologues sérieux. On entre bien souvent dans ce genre de caricature. Par contre quand un phénomène est inexplicable et que l'on a suffisamment de données solides on peut sereinement envisager cette hypothèse sans être un illuminé.

-Il convient pour mettre à l'épreuve cette hypothèse de se concentrer sur les affaires les plus remarquables (vague belge, lumière de phœnix, rencontre de Valensole, vague de 1954, détections radars...) Faire appel à des observations suspectes, incertaines et anecdotiques ne ferait que brouiller notre vision des choses. Nous rappelons qu'après enquête du Geipan par exemple, les méprises sont écartées, il est donc grotesque de dire que les cas inexpliqués s'expliquent par des phénomènes naturels courants ou des avions militaires.

-Il est bien évident que tout le monde n'a pas la même "expérience ufologique". Vous venez peut être de découvrir le sujet et dans ce cas on ne peut pas vous demander d'avoir une conviction sur l'HET puisque que vous n'avez pas pour l'instant les références nécessaires. Bien souvent, l'omniprésence de l'explication extraterrestre entraine un syndrome de refus car les personnes n'ont même pas le temps de se faire un avis qu'on leur impose d'office cette explication ce qui est accueilli avec méfiance. C'est comme si on vous donnait le résultat d'un calcul alors que vous n'avez pas encore utilisé la formule. Chaque chose en son temps.



-L'origine extraterrestre de certains ovnis manufacturés a été prouvée depuis les années 50-60 ce n'est pas un dogme. Il suffit de se plonger dans les études de l'époque pour s'en rendre compte. C'est une réalité qui est contestée simplement du fait de l'éloignement historique des évènements. On en voit plus de soucoupes donc il s'agissait d'hallucinations selon certains.

-Pourquoi la recherche ufologique s'est-elle développée? C'est parce que les citoyens observaient des soucoupes volantes dans le ciel. Les ufologues ne sont pas là pour découvrir des phénomènes naturels inconnus, il y a des scientifiques payés pour cela. C'est la nature extraterrestre sous-jacente de certaines manifestations ovni qui amène les personnes à s'intéresser à ces phénomènes. Remettre en cause l'HET c'est donc remettre en cause la légitimité de la recherche ufologique. A quoi bon chercher puisqu'il n'y a rien à trouver à part de la foudre en boule? Qu'en avons nous à faire?

-Les raisons cachées du scepticisme vis à vis de l'HET sont bien souvent liées à la peur de voir sa vision du monde changer, à des convictions religieuses ou dogmatico-scientifiques. Il y a toujours eu une peur de l'inconnu et des monstres venus d'ailleurs mais c'est souvent une peur idéologique. Alors, vous le comprenez, les ET, beaucoup ne sont pas pressés de les voir. A partir de là tout prétexte est bon pour nier l'évidence et détourner l'attention des gens. D'autant que certains aspects du phénomène ovni sont inquiétants.

Il n'est pas déraisonnable de dire que l'engin et les pilotes observés par ce gendarme ne sont pas humains:



"La seule manière de tuer ou nier l'idée extraterrestre est de tuer ou nier les données. Nous le savons les soucoupes volantes ont été détectées au radar vu par des gendarmes, pilotes et une foule de témoins. Il ne s'agit ni d'invention, ni d'hallucinations. Elles étaient bien dans notre ciel et se posaient dans nos campagnes. Si elles ne sont pas de conception humaine comme il l'est admis elles sont donc forcement d'origine extraterrestre. Ce simple raisonnement montre la validité de l'explication extraterrestre. Il est étonnant que nous ayons besoin de débats interminables."

Les déclarations sur le sujet

De nombreux responsables scientifiques, militaires et politiques admettent cette hypothèse en voici un très petit échantillon.

Les OVNIs et la Défense A quoi doit-on se préparer ?



COMETA est une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et présidée par le Général Denis Letty.
La quasi-totalité de ses membres ont, ou ont eu, de hautes responsabilités dans la défense, l'industrie, la recherche ou l'enseignement. Avec le concours de l'association des Auditeurs de l'Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale, après 3 ans de travaux, COMETA a publié son rapport et en a remis des copies au Président de la République ainsi qu'au Premier Ministre. Ce rapport conclut à "la réalité physique quasi-certaine d'objets volants totalement inconnus..". Il met également en avant l'hypothèse de visiteurs extraterrestres et se termine par 6 recommandations allant dans le sens du renforcement et du développement de l'étude des OVNI.

"L'hypothèse extraterrestre, en déduisent les auteurs du rapport, est de loin la meilleure hypothèse scientifique; elle n'est certes pas prouvée de façon catégorique, mais il existe en sa faveur de fortes présomptions, et si elle est exacte, elle est grosse de conséquences."

http://www.cnes-geipan.fr/documents/Cometa.pdf

La vague Belge colonel De Brouwer:



- Nos chasseurs sont armés de missiles autodirecteurs. Si l'ordre de tir leur était donne, il leur suffirait de lâcher leurs bordées de missiles pour que ceux-ci, nantis des données fournies par l'ordinateur de bord, se dirigent intelligemment vers la cible. Évidemment, dans cette affaire, il n'en était pas question. Nous voulions identifier l'intrus.

Les pilotes n'auront pas le temps d'amorcer cette procédure. Les radars resteront pendant six secondes verrouillés sur la cible, et l'objet, qui a progressivement pris de la vitesse et est à ce moment à 280 Km/h, atteint, en passant de 3 000 à 1 700 mètres d'altitude, la vitesse de 1 800 Km/h en ... une seconde! Cette fantastique accélération correspond à 40 g; elle entraînerait la mort immédiate de tout humain se trouvant à bord: la limite de ce que peut supporter un pilote de chasse est de l'ordre de 8 g.{1} La trajectoire de l'engin est extrêmement déconcertante. Parvenu à 1 700 mètres d'altitude, il plonge rapidement vers le sol: au-dessous de 200 mètres, il échappe à la fois aux radars des F-16 et à ceux de Glons et de Semmerzake. Dans cette grande banlieue Sud de Bruxelles, le sol n'est qu'un scintillement continuel de lumières parmi lesquelles les pilotes ne peuvent distinguer visuellement le moindre objet.

"Ce ne peut être quelque chose crée par l'homme"

"De toute manière, il était exclu pour les F-16 de rattraper l'engin à cette basse altitude où la densité de l'air leur interdit d'évoluer à plus de 1 300 Km/h. Au- delà, la température au niveau des compresseurs des moteurs ferait éclater les turbines, précise le colonel De Brouwer. Il y a une logique dans le comportement de l'ovni."

La question peut paraître superflue et rebattue, mais croyez-vous à l'existence des extraterrestres ?



Jean-Gabriel Greslé. Pour ma part, je ne suis pas croyant. La question ne se pose donc pas en ces termes. Nous n'avons pas besoin de faire appel à la croyance ; il existe suffisamment de rapports civils et militaires certifiés, suffisamment de faits indéniables et parfaitement documentés pour considérer que nous ne sommes pas seuls dans l'univers. C'est l'hypothèse la plus raisonnable que nous puissions retenir. Nous disposons de tous les éléments nécessaires pour une étude rationnelle des phénomènes.

Voir les déclarations dans cette rubrique

Les ovnis sont des sondes extraterrestres

Dans cet article, le physicien James E. McDonald étudie la théorie que les OVNIS ne pourraient pas être des sondes d'origine extraterrestre sous prétexte que nous même ne saurions résoudre les problèmes du voyage interstellaire. Il rappelle que des cas OVNIS n'ont pas d'autres explications raisonnables que celle d'être des machines d'origine extraterrestres. Voir son étude ici


Astronautics and Aeronautics, août 1967, p. 19-20.

Sur la base d'une étude intensive du problème des OVNIS, je crois que l'hypothèse de leur origine extraterrestre doit maintenant recevoir une attention scientifique extrêmement sérieuse.

Permettez moi de tout de suite préciser que je suis tout à fait familiarisé avec toutes les raisons habituelles quant au motifs qui rendraient cette hypothèse très improbable. Le système solaire semble n'héberger aucun lieu propice pour l'évolution d'une vie intelligente. Les révélations récentes de l'absence de champs magnétiques près de Mars et Vénus, les démonstrations de la légèreté extrême de l'atmosphère de Mars et des températures élevées de l'atmosphère de Vénus, et toutes les autres choses que nous connaissons sur nos planètes voisines semblent indiquer de façon convergente que le système solaire est un endroit des plus improbable pour produire un deuxième système de vie en plus du nôtre - certainement peu susceptible d'héberger une forme de vie qui serait plus avancée que la notre.

Dans la demi-douzaine d'années qui viennent de passer il est devenu, d'une façon assez ironique, scientifiquement respectable de prendre comme axiome que dans les milliards de systèmes stellaires dans notre seule galaxie, la vie doit avoir évolué à plusieurs reprises, prenant des itinéraires qui ont pu avoir porté de telles civilisations à une avance considérable au delà de notre civilisation, culture, et technologie actuelles. On peut maintenant proclamer cela sans risque dans une assemblée scientifique. Mais toute cette vie intelligente doit rester très loin dans l'espace, elle ne doit pas venir ici!

L'objection scientifique principale à penser que nous pourrions [au mois un jour] être visités par des êtres d'autres systèmes stellaires est liée avec les aspects énergétiques de la propulsion. Edward Purcell de Harvard a présenté une analyse de délicieusement dévastatrice des difficultés du voyage interstellaire (voir "Les communications interstellaires," édité par A. G. W. Cameron, W. A. Benjamin, New York, 1963). Je ne suis certainement pas celui qui pourrait fournir une réfutation substantielle à ses arguments excepté d'une manière piètre [mais peut-être appropriée]. Tout ses arguments et les arguments de nombreux autres contre la faisabilité du voyage interstellaire sont nécessairement élaborés en termes de connaissance et technologie scientifiques actuelles.

Pour sûr, le type d'argument de Purcell semble fournir tous les bénéfices su doute à l'autre côté en regardant loin dans l'avenir prévisible et en démolissant toujours l'idée du voyage interstellaire. Mais cet adjectif, "prévisible," est peut être précisément la clé. Peut-être y a-t-il des niveaux de technologie tellement énormément supérieurs à que nous pouvons maintenant imaginer que l'on puisse réaliser des choses que nous considérons maintenant comme tout à fait inadmissibles.

Clairement, c'est un argument facile, par lequel on pourrait rapidement en venir à dire que tout et n'importe quoi est possible. Je ne recours certainement pas à de tels arguments dans mon travail quotidien, et je voudrais ajouter que je ne m'intéresse pas à l'imaginaire de la science-fiction en général.

Mais après une année d'examen minutieux des phénomènes fortement peu usuels rapportés de façon fiable de toutes les parties de ce pays et [je pense] de la majeure partie du monde entier, j'ai été conduit à considérer des possibilités que je ne prendrais normalement pas en considération un seul instant dans ma propre orthodoxie. Ce sont les preuves des OVNIS qui forcent lentement celui qui les étudie avec soin à considérer sérieusement l'hypothèse extraterrestre - preuves que je puis seulement décrire comme extraordinaire l'ensemble de ses aspects.

Partout dans le monde des gens dans tous les secteurs d'activités, représentant un éventail de milieux éducatifs et culturels, rapportent, souvent en faisant face à des ridiculisation désagréable, des observations d'objets qui apparaissent comme être des objets totalement réels et pourtant ont des caractéristiques qui ne ressemblent à rien de ce dont nous avons la compréhension.

Il reste toujours des personnes qui pensent que ces choses doivent être des véhicules de test secrets de l'Armée de l'Air. Ils peuvent oublier cela: aucun pilote d'essai ne rêverait jamais de faire les choses que ces objets font de façon répétée - planant au-dessus de camions filant à pleine vitesse et chargés d'essence, manoeuvrant à basse altitude au-dessus de régions peuplées, filant à côté des voitures des shérifs du Texas, et plongeant vers le bas vers des camions, des tracteurs, des motocyclettes et des trains. Aucun engin expérimental américain d'essai ne serait testé en Australie et en Pologne; aucun véhicule de test Russe ne serait testé en vol au Canada ou au Brésil.

Les OVNIS ne sont aucunement des engins expérimentaux secrets de la nature extraordinaire. Aucune nation n'est sortie de la deuxième guerre mondiale avec une technologie aérodynamique secrète qui pourrait avoir produit les engins vus par des centaines de personnes en été de 1947. Et il y a tout le chapitre, que j'omets ici, concernant les observations d'avant 1947 et d'avant les frères Wright.

Et je ne puis pas accepter l'explication psychologique, à laquelle j'ai été obligé de revenir encore et encore à plusieurs reprises pour vérification et pour pouvoir avancer dans les discussions avec des collègues en psychologie et dans les domaines qui y sont associés. Ma conclusion: Les objets qui bousculent les avions parfois, qui laissent des bosselures dans des traverses de chemin de fer et des champs, et qui éclaboussent quand ils plongent dans les eaux ne sont pas susceptibles d'être des "phénomènes de projection." Les cas à témoin multiples éliminent des hallucinations, essentiellement par définition. Beaucoup d'autres choses pourraient être dites, mais les spéculations de fauteuil au sujet des interprétations psychologiques n'ont pas beaucoup de poids quand on parcoure l'image entière du phénomène très soigneusement.

Le canular, la fraude, et la falsification expliquent quelques cas d'observation d'OVNIS négligeables en termes de pourcentage. Les observations météorologiques et astronomiques mal interprétées et assimilés rendent compte d'un bon nombre de rapports d'OVNI de faible contenu, mais les investigateurs expérimentés apprennent à identifier ces derniers presque d'un coup d'oeil et à ne pas leur accorder davantage d'attention.

Ce sont les observations détaillées et à faible distance par des gens dont la fiabilité ne peut pas être sérieusement contestée qui ont une grande importance. Ceux-ci sont en augmentation, semble-t-il. Presque aucune observation en milieu urbain ne peut être trouvé dans les dossiers vers la fin des années 40. Dans les dernières années, il y en a eu des douzaines. Que se passe-t-il? Qu'est ce que cela signifie? Si vous souhaitez le savoir, ne le demandez pas au projet Bluebook.

Les avions suivis par des OVNIS et les voitures survolées par les OVNIS, cela continue de façon plutôt constante. Ces cas suggèrent tellement fortement que quelque chose ressemblant vaguement à une surveillance ou une reconnaissance que celui qui étudie le problème est forcé de peser la possibilité que les OVNIS sont des sondes d'une certaine sorte occupées à quelque chose que nous pourrions vaguement désigner comme "une observation."

Il y a beaucoup d'autres catégories d'observations suggérant la même hypothèse expérimentale. Comment est-ce que cela peut se faire? Il n'y a, à mon avis, aucune alternative intelligente à l'hypothèse tout à fait choquante que les OVNIS sont des sondes extraterrestres.

James E. McDonald - University de l'Arizona.

http://www.ufologie.net/htm/mcdonaldprobesf.htm

Des constats importants

On veut nous faire croire qu'il s'agit d'une réduction du statut d'inexpliqué à celui d'extraterrestre : les extraterrestres deviennent l'explication par défaut sur la base qu'ils sont possibles/pas exclus, qu'ils semblent l'explication la plus simple face à des témoignages évoquant de visiteurs venus du ciel, et que leur plus grand développement (prouvé par leur capacité à nous contacter) suppose des capacités dont nous ne saurions imaginer les limites (ils peuvent donc virtuellement être à l'origine de tout phénomène que nous ne comprenons pas). Or, cette explication repose sur des faits historiques avérés.



Lorsque l'on doit étudier un témoignage il y a en général 5 cas de figure:

1) méprise avec un phénomène naturel
2) méprise avec un phénomène artificiel
3) Invention, mythomanie
4) Phénomène inexplicable par manque d'informations
5) Engin non identifié aux performances incompatibles avec notre développement technologique

Citation:

L'affaire d'Orly, février 1956: L'objet a été décrit comme ayant environ deux fois la taille du plus grand avion connu, s'est parfois déplacé à 2500 kilomètres/heure environ, et a été stationnaire autour de l'aéroport pendant environ quatre heures. Ses vitesses variaient de l'immobilité totale à une vitesse de 2500 kilomètres/heure.

Si l'on est dans le cinquième cas de figure comme ici que peut on en conclure? Les ovnis sont manufacturés et pilotés par une intelligence il n'y a pas 36 solutions comme les auteurs de livres veulent nous le faire croire.

Si les ovnis observés dés les années 50 ont des performances supérieures à nos meilleurs avions d'aujourd'hui cela prouve que nous ne sommes pas face à une technologie humaine. Si ces engins ne sont pas humains cela veut donc dire qu'ils ont une provenance extérieure à notre planète. Par conséquent la nature extraterrestre s'impose logiquement. Après que les pilotes viennent du fin fond de l'univers ou de "stations" traversants l'espace peu importe ce sont tous des extraterrestres par nature propre.

Même sans être obligé de parler des différents personnages observés par de nombreux témoins. (Lors d’observations type RR3 ou RR4). Il serait très souhaitable de répondre scientifiquement et avec précisions, à ces très nombreux constats de mesures physiques enregistrées ou observées:

I. Constat en atmosphère :

1)-Les cas d'observations visuels/Pilotes confirmées par Radars primaires de surveillance du territoire, donc des échos enregistrés et recoupés. (Vitesses, directions, distances.)

2)-Des enregistrements de rayonnement Infra Rouge d’origines magnétiques.
(Analysé par des scientifiques spécialisés.)

3)-Des vitesses "mesurées"et « enregistrées » par radar. (De l'ordre de +8000 km/h.)
Dont nous n’avons pas les capacités en technologies terrestres même en 2008.

4)-Des positions statiques et silencieuses dans notre atmosphère.
Performances dont notre technologie est toujours incapable en 2008.

5)-Des trains d'ondes hautes/fréquences mesurés et enregistrées de plus de 2900 megahertz.

6)-Des engins devenant progressivement "lumineux"(Ionisation/Effet Hall fort) et accélérant très brutalement.

7)-Pas de Bang sonique constatés pour des passages en vitesses supersoniques enregistrées et observées au sol, par les techniciens spécialisés.

8)-Des observations constatées par les navigants, de dérèglements et d’inactivités d’instruments de bord d’aéronefs en vol, lors d’un passage à proximité d’ovni.

9)-Observation et enregistrements filmés par des astronomes référencés.

II. Constats au sol :

1)-Des traces géométriques d'empreintes relevées dans des champs par la Gendarmerie Nationale.

2)-Des pressions mesurées au sol, de l'ordre de plus de trente tonnes.

3)-Des constats de racines de plantes brûlées par des micro-ondes.

4)-De nombreuses observations (Témoins multiples) de calages de moteurs et d’extinctions de phares lors du passage d’ovni.

III. Constats humains :
………………………………

1)-Des sensations de Chaleur/Brûlure constatées par des pilotes ou observateurs.

2)-Des brûlures constatées par le corps médical.

3)-Des cas de paralysies passagères provoqués sur des témoins.

4)-Des ophtalmies chez certains observateurs.

5)-Des disparitions sur place ou en atmosphère d’ovni observés par plusieurs témoins.

CONCLUSION :

La solution la plus logique à toutes ces observations et à ces très nombreuses mesures physiques enregistrées, nous oblige donc à en déduire que nous devons avoir affaire à une super technologie d'origine inconnue évoluant sur notre planète.

Où en est notre science? Avions-nous une technologie que nous ne possédons même pas aujourd'hui dans les années 50?... A vous de juger..

Sélection d'articles pertinents sur le sujet

L'hypothèse Extraterrestrestre n'est pas si mauvaise

Ceci est l'abstract (résumé) de: Wood, R., "l'hypothèse extraterrestre n'est pas si mauvaise," Journal of Scientific Exploration, vol. 5, numéro 1, 1991, pp 103-112. Le texte intégral peut être commandé sous forme d'ancien numéro du Journal of Scientific Exploration. Robert M. Wood, McDonnell Douglas Corporation, Huntington Beach, CA 92647



L'explication par l'Hypothèse Extraterrestre (HET) des objets volants non identifiés (OVNIS) n'a pas attiré beaucoup de scientifiques en raison de la condition apparente de devoir dépasser la vitesse de la lumière en faisant de tels voyages. Il est postulé que si la base des systèmes de contrôle de la pesanteur étaient découvertes, et que si la vitesse de la lumière peut être atteinte ou dépassée en utilisant de tels dispositifs, alors le modèle des rapports d'OVNI est conforme à l'HET. Récemment, cinq arguments contre l'HET ont été avancés par Vallée en ce Journal (1990). Chaque argument peut être réfuté comme suit: (1) des milliers de civilisations nous visitant expliquent la grande variété et le grand nombre de rapports; (2) la similitude fréquemment rapportée à la forme Homo Sapiens peut être due aux interactions historiques, ou due à l'optimisation biologique; (3) le traitement primitif pendant des abductions rapportées peut être une exception due à quelques civilisations moins éthiques; (4) la prolongation historique du phénomène des OVNIS est prévue; et (5) les rapports quasi magiques avec le temps, l'espace, et la manipulation de la lumière sont dues à la technologie avancée. Les distances à parcourir et le temps du voyage pour des voyages constamment accélérés et décélères sont montrés graphiquement, avec pour base la faisabilité de systèmes de transport hyperoptiques pour le contrôle de la pesanteur. Des points de référence astronomiques appropriés sont notés en ce qui concerne les distances.

Élaborer des hypothèses de plus en plus farfelues est soit une volonté de se démarquer des autres par originalité, soit une volonté de ridiculiser le sujet ovni. Il serait donc bien plus logique de faire preuve d'esprit de recherche et de culture scientifique pour étudier ce dit phénomène, plutôt que d'élaborer des hypothèses démontrant par A+B un manque totale de connaissances scientifiques et technologiques.

Vous trouverez une critique de Patrick Gross sur ces arguments de Vallée sur cette page

Het (hypothèse extraterrestre) or not Het? (Robert Zirolo)

Il s'est dit et écrit un peu tout et n'importe quoi sur le sujet.

J'aimerai, avec les lignes qui vont suivre, non pas imposer absolument mes arguments, mais tout en restant réaliste et mesuré, essayer d'être à la fois pertinent et.. impertinent.

Histoire de titiller un peu les neurones des lecteurs.

Et d'entrée clarifions certaines choses : je ne cherche pas à convaincre ceux qui nient l'évidence, ceux qui savent d'avance ce qui est possible ou non, ceux qui ont bien compris que le phénomène n'existe que dans nos cerveaux malades, ceux pour qui les OVNIs ne sont que des Objets Volants Notoirement Inventés, ceux qui ne veulent pas perturber leur confort intellectuel, ou tout simplement ceux qui n'ont pas envie de réfléchir.

Mon propos vise simplement l'ufologue de base ainsi que les chercheurs convaincus de la réalité des manifestations, et qui pour certains font des recherches très estimables, mais qui, pour des raisons qui peuvent être diverses et variées, semblent néanmoins faire un blocage vis à vis de l' H.E.T.

L'article complet est sur cette page

La science et l'hypothèse extraterrestre en ufologie

Swords, M. D. (College of General Studies, Science, Western Michigan University, Kalamazoo, MI 49008, USA): Journal of UFO Studies, New Series 1, 1989, pp. 67-102 [1]

La littérature sur l'intelligence extraterrestre (IET) est examinée afin de fournir une base permettant de juger que l'hypothèse extraterrestre est un concept alternatif pouvant être utilisé dans l'analyse des phénomènes d'ovnis. Sont également adressées d'autres questions courantes auxquelles fait face l'ufologie, allant de l'argument général quant à sa scientificité, aux préoccupations sur les caractéristiques spécifiques et déroutantes de certains témoignages.

Remarques introductives et l'intérêt croissant pour l'IET


L'idée qu'une intelligence extraterrestre pourrait se trouver derrière des éléments de la grande mixture d'expériences regroupées sous le terme de "phénomène ovni" a rarement été sérieusement discutée par la communauté scientifique. Il est naturel que ce silence ait été pris par d'autres universitaires et le public éduqué comme un indice que la position ne mérite pas d'être prise au sérieux. Etant donnée la tenue de nos débats sur l'intelligence extraterrestre ailleurs dans la galaxie, c'est un état des lieux bizarre et certainement inapproprié. Cet article tentera une vue de dresser d'ensemble du status quo des faits et hypothèses particulièrement pertinentes sur le sujet de l'IET et des probabilités de vie ailleurs en visitant l'espace voisin. Il tentera de placer l'ufologie et son hypothèse extraterrestre dans ce contexte.

Depuis les années 1960s, un groupe croissant de scientifiques a mené une quantité significative de pensées et d'écrits sur la question de l'IET. Ils ont débattu des probabilités de l'existence de tels êtres, de la possibilité de leur voyage entre étoiles, et des moyens de contact entre eux et nous-mêmes. Carl Sagan et Frank Drake sont devenus les plus grands partisans de l'idée que notre galaxie fourmille de vie intelligente et de civilisations technologiquement avancées.

Lorsque l'on lit la littérature sur l'IET, les discussions majeures suivantes se dégagent :

a.    les facteurs ne, fl, et L de l'Equation de Drake
b.    le voyage interstellaire et les "vagues de colonisation"
c.    les échelles de temps et les sociétés extrêmement avancées
d.    les motivations et comportement des IET envers nous-mêmes.

Prise dans son ensemble, la littérature tend vers la vision suivante : l'IET intervient en un grand nombre d'endroits dans notre galaxy, et a probablement les moyens et même la motivation dans une certaine mesure d'exploration et/ou de communication. Une opinion minoritaire maintient que l'IET est désintéressée, paranoïaque, rare ou inexistante. Ce qui suit est une revue des faits majeurs et points de questionnement dans ce dialogue.

Sommaire

:

De nombreux objectifs de cet article et de nombreuses questions ont été traitées. Les positions générales suivantes ont été défendues :

a.    Le phénomène ovni est un domaine d'étude scientifique valide.

b.    Certains chercheurs sur les ovnis ont procédé aux premières étapes élémentaires de la méthode scientifique de manière adaptée.

c.    Certains chercheurs sur les ovnis ont poursuivi les étapes plus avancées de la méthode scientifique de manière adaptée, quoique avec la difficulté attendue dans une science de novo complexe, incontrôlable.

d.    L'hypothèse ET est une hypothèse alternative valide à utiliser pour évaluer les signalements d'ovnis.

e.    Des scenarii raisonnables au sein de l'hypothèse ET sont cohérents avec les caractéristiques débattues et déroutantes de nombre de signalements d'ovnis inexpliqués. Et, concernant la possibilité qu'une civilisation IET avancée puisse visiter notre planète, il est facile de concevoir pourquoi les caractéristiques spécifiques suivantes du phénomène ovni s'ensuivraient :

f.    Des expériences ovni ne pourraient être contrôlées ou facilement prédites par les scientifiques de la Terre.

g.    Des expériences ovni pourraient être délibérément rendues troublantes chaque fois qu'un secret total n'était pas possible ou souhaité.

h.    Des "bons" cas d'ovnis (liés à l'IET) seraient relativement rares, enfouis dans une multitude d'expériences explicables.

i.    Certaines expériences ovni pourraient paraître être délibérément "mises en scène" dans un but spécifique.

j.    Les caractéristiques "magiques" ou "impossibles" de certaines expériences pourraient plutôt être les manifestations de technologie ultra-avancée d'après la "Loi de Clarke" de l'impact d'une telle technologie sur des primitifs relatifs.

k.    Occasionnellement des prises de conscience ou informations subtilement programmées pourraient être transférées, mais jamais d'éléments physiques concrets.

Ces derniers commentaires sont soulignés simplement comme un rappel que le rejet de certains signalements, ou du secteur d'étude dans son ensemble, sur la base de "contenu absurde ou déroutant" est une autre attitude inappropriée dans ce contexte IET. Une liste telle que ci-dessus pourrait être un peu déprimante pour le scientifique qui aimerait mieux être le contrôleur qu'une partie du contrôlé, mais il s'agit d'une possibilité réelle dans notre conception de l'univers et peut-être bien ce qui se passe en ce moment autour de nous.

"Je ne peux présumer décrire, cependant, ce que sont les ovnis, parce que je ne le sais pas ; mais je peux établir au-delà d'un doute raisonnable qu'ils ne sont pas tous des méprises ou des canulars" [1].

http://rr0.org/data/1/9/8/9/Swords_ScienceAndHet_JUFOS/index_fr.html

Les pseudos arguments de Vallée contre l'hypothèse ET


PAR GILDAS BOURDAIS



Libellés : LIVRES - CRITIQUE PAR GILDAS BOURDAIS

Jacques Vallée n’a cessé de mettre en doute, avec toutes sortes d’arguments, l’hypothèse de visites de la Terre par des extraterrestres (« l’hypothèse extraterrestre », ou « HET »), depuis la parution en 1969 de son livre Passport to Magonia, traduit en français sous le titre A la recherche des extraterrestres. Le titre français était trompeur, comme Vallée l’a lui-même souligné, car c’était dans ce livre, justement, qu’il commençait à mettre en doute l’HET. A l’inverse, il n’a cessé de mettre en avant des hypothèses autres, de type plus ou moins ésotérique ou paranormal. Ses multiples mises en doute de l’HET ont été habiles car il s’est presque toujours gardé de nier celle-ci brutalement, sauf ce qu’il est convenu d’appeler l’HET « au premier degré », c'est-à-dire les soucoupes « en tôles et boulons » (succès de rire assuré à leur évocation), ce qui permet à certains, encore aujourd’hui, de … mettre en doute qu’il ait vraiment rejeté l’HET. A ce sujet, citons tout de suite l’opinion de l’astrophysicien Pierre Guérin : nous ne savons pas comment voyagent les ovnis mais, vus de près, ils sont (au moins certains d’entre eux) « très tôles et boulons » ! J’ajoute que, si des extraterrestres sont capables de voyager en passant par une « autre dimension » (hypothèse souvent citée par Vallée), ou en manipulant l’espace-temps (hypothèse dite du « warp drive »), ils sont encore des « ET » à la sortie !

Voici quelques notes résumées sur la démarche complexe et subtile de Jacques Vallée au sujet de l’HET, dans ses livres successifs, et autres textes ou entretiens. Certains arguments reviennent régulièrement.

Ce sont, en particulier, les cinq arguments qui seront systématisés en Annexe de son livre Révélations :

    * 1°) Le trop grand nombre d’apparitions et d’atterrissages ;

    * 2°) L’aspect des humanoïdes décrits pas les témoins, trop semblables à nous ;

    * 3°) Leur archaïsme technique sur le plan médical (dans les enlèvements).

    * 4°) La ressemblance avec le fonds folklorique ;

    * 5°) Des propriétés physiquement impossibles.

Je vais les commenter plus loin, mais voyons cela, livre par livre, très brièvement sinon il faudrait de nombreuses pages pour en arriver à bout.

A la recherche des extraterrestres (1972). Edition originale Passport to Magonia, 1969)

Rejet de l’HET fondée notamment sur les arguments

4) Folklore (pp 83-85, 156 - La « Magonie » -, 217-218, 224)

5) Physique impossible (pp 102 à 107, 224).

Ce livre esquisse d’autres hypothèses qui, notons-le, laissent la porte ouverte, ou plutôt entr'ouverte, à une HET plus « évoluée », intégrant notamment des hypothèses du genre d’autres « dimensions » ou des « univers parallèles ». Mais Vallée va durcir peu à peu ses positions, pour utiliser cette idée comme contraire à l’HET, en glissant souvent de l’HET au premier degré à l’HET tout court. D’autres pistes dans ce livre :

- L’imagination humaine nous joue des tours ;

- Une race avancée, quelque part dans l’espace et le temps, nous montre des mises en scène pour guider notre civilisation ;

- Des humanoïdes dans un univers parallèle peuvent matérialiser et dématérialiser à volonté les ovnis ; ils poursuivent des buts génétiques, comme certaines fées (p. 157)

Le collège invisible (1975). Ed. orig. The Invisible College (1975)

Rejet de l’HET ( “visiteurs extraterrestres »), avec les arguments 4 et 5 ci-dessus (p. 44), mais maintien de l’hypothèse de déplacements par manipulation de l’espace-temps et/ou univers parallèles (p. 45).

Nouvel argument anti-HET avec apparition du thème du « phénomène » qui nous trompe :

La croyance en l’HET est peut-être un piège tendu pas le « phénomène » pour nous cacher sa vraie nature (p. 43). (thème récurrent par la suite)

Thème des trois camouflages (p. 55) (idem)

Le phénomène est peut-être un « système de contrôle », naturel ou artificiel (pp 240, 241) (thème également très répété ensuite). Son but : promouvoir des phénomènes « psy » (p. 250).

Aux limites de la réalité (1978). Ed. orig. The Edge of Reality (1975) en coauteur avec Allen Hynek

On y retrouve un peu les mêmes thèmes et arguments avec un développement du thème conspirationniste :

- L’accent est mis sur l’absurdité de beaucoup d’observations : On nous joue des tours, c’est un « festival d’absurdités » ;

- Y a-t-il un « cover-up » ? Il y a des exemples d’intimidation.

Quatre hypothèses sont posées sur la nature des ovnis (p. 241 de l’éd. orig.):

- Aliens venus d’ailleurs - Aliens basés sur Terre - base secrète humaine - programmation génétique de source humaine.

Mais ensuite, dans son dialogue avec Hynek, Vallée s’emploie à saper l’HET, et met en avant son hypothèse d’un « système de contrôle » (p. 245 de l’éd. orig.). Hynek semble assez réceptif à ses arguments…
MESSENGERS OF DECEPTION - 1979

La grande manipulation (1983) Ed. orig. Messengers of Deception (1979).

Contre l’HET, arguments 1, 2 et 5 au chap. 1, puis 4, p. 258.

Nature du « phénomène » : « Système de contrôle » (de nature inconnue, p. 11) utilisant des objets physiques dans un « univers associatif » (?) (p. 11, p. 258 et suivantes).

Nouvel argument : des groupes humains, baptisés les « Manipulateurs », exploitent les ovnis à des fins d’expérimentations sociologiques (p. 195) (Note : à la date de 2008, Vallée n’a toujours pas révélé qui sont ces « manipulateurs »…).

Ce système de contrôle, et/ou les « manipulateurs », semblent chercher à créer de nouvelles croyances religieuses, et un nouveau système politique, tel que le « Mondialisme » (p. 265).

Note : On remarque ici l’apparition, chez Vallée, de thèmes analogues à ceux qui vont se développer à partir des années 80, de « conspirationnisme » et de « théories du complot ».

Des services spéciaux militaires infiltrent et manipulent les contactés (pp. 11, 12) et les groupes d’étude des ovnis (pp. 233-4). Vallée a démissionné de ces groupes et conseille d’en faire autant…

Ils font des fausses « révélations », selon lesquelles le gouvernement a des infos sur les ET (p. 85). Ce thème ne cesse de prendre de l’importance chez Vallée.

Pour la France, Vallée dit que Poher, ou plutôt Esterle, sont contre l’HET (p. 241) (je n’ai jamais eu cette impression).

Autres dimensions (1989). Ed. orig. Dimensions (1988)

Note : Ce livre signale le retour de Jacques Vallée après un long silence. Deux autres livres vont suivre, soit trois livres en quatre ans, de 1988 à 1991 (dates des éd. orig.), vite traduits en français. C’est une période importante, où prennent corps des accusations de politique du secret aux Etats-Unis (sur Roswell et la suite, sur les enlèvements, les mutilations…). Leonard Stringfield, par exemple, a rassemblé de nombreux témoignages sur des opérations secrètes (crashes et études qui ont suivi), dans sept articles et brochures, de 1978 à 1994. Beaucoup semblent crédibles, mais ils ont été handicapés par une vague de « révélations » effrayantes qui ont beaucoup brouillé les pistes, et sont peut-être de la « désinformation amplifiante » (voir mon livre OVNIS. La levée progressive du secret).

Vallée Contre l’HET : arguments 1 à 5.

Première apparition de l’argument 3 sur l’archaïsme médical, au sujet des enlèvements (je vais y revenir plus soin). Argument 4, pp 14, 15 et 22 ; les autres, pp. 280 et suivantes.

Nature du « phénomène » (assez confus et contradictoire) :

- Reprise, p. 186 des hypothèses déjà esquissée dans Magonia ;

- Système de contrôle spirituel sur la conscience humaine, d’origine inconnue (naturelle, super-humaine, p. 297) ;

- « Multivers » (pp. 307 à 309), ou univers multidimensionnel, qui explique le folklore, les enlèvements, la parapsychologie ;

- Temps et espace illusoires (pp. 319 à 313) car « univers associatif » (cf. La grande manipulation) ;

- Une forme d’intelligence étrangère (p. 313) communique avec nous symboliquement ;

- Les « phénomènes ovni » influencent notre vie spirituelle, notre politique, notre culture.

Autre argument qui prend de l’importance : les services spéciaux militaires propagent le concept naïf d’HET (à la suite du « phénomène ») pour faire diversion (p. 202).

Notons ici que toute l’armée américaine n’a cessé de nier l’HET, encore aujourd'hui en 2008 !

Création de faux témoins, tel Adamski (p. 274). Notons que, s’il est possible qu’Adamski ait été discrètement encouragé, il a été en tout cas très efficace pour ridiculiser l’HET et non pour la promouvoir, avec ses amis blonds Vénusiens et sa visite de la face cachée de la Lune avec ses jardins verdoyants…

Vallée poursuit le thème d’agissements secrets militaires : infiltration des groupes ufologiques (p. 275) ; Dérision pour détourner les scientifiques des recherches (p. 276) ; soupçon de recherches sur les armements par ex. sur la propulsion (p. 272) (sur ces points, on peut être d’accord…).

Confrontations (1990). Ed. orig. Confrontations , 1989

Contre l’HET : arguments 1 et 3 (pp 26, 27) ; 1 à 5 (pp. 181, 182)

Nature du phénomène :

- Forme de conscience indépendante de l’homme, étroitement liée à la terre au but non précisé (p. 127) ;

- Agissant dans un univers de plus de quatre dimensions (p. 128) ;

- Avec une technologie poursuivant un objectif prémédité (p. 27);

- Agissant sur l’homme à courte distance comme « transformateur » de réalité (p. 198) ;

- Libérant des images de l’inconscient collectif (Jung) (p. 205);

- Le frappant de rayonnements à micro-ondes, probablement sans se soucier de savoir si leurs effets sur l’homme sont mortels ou non (pp. 285 et 291) ;

- Anticipant de quelques décades notre développement scientifique (p. 293).

On retrouve l’action désinformatrice des services spéciaux (pp. 32, 33), visant à favoriser l’HET (voir critique plus haut) : surveillance des organisations ufologiques (cf confessions de William Moore en 1989) ; création de fausses observations, créations de faux documents. Etudes et recherches en vue de systèmes militaires (p. 286)

Autre idée à souligner, qui devient importante dans l’argumentaire anti-HET de Vallée (reprise par d’autres) : le secret militaire existe bien, mais ce n’est pas pour cacher la présence ET et les études secrètes ; c’est en fait pour cacher leur ignorance car ils n’y comprennent rien ! (p 293).
REVELATIONS - 1991

Révélations (1992). Ed. orig. Revelations (1991)

Contient toute une Annexe contre l’HET, avec ses fameux cinq arguments, déjà cités (voir mes commentaires plus loin). Ils sont repris d’un article déjà paru dans le réputé Journal of Scientific Exploration (vol. 4 No 1, pp. 105 à 117).

Nature du phénomène (p. 281) : mêmes arguments que dans les deux livres précédents.

De même, reprise du thème conspirationniste des mises en scène de fausses soucoupes par des groupes avides de pouvoir…

Trois hypothèses en Annexe : Voir plus loin.

De nouveau, le thème des manipulations militaires :

- Fausses observations (p. 17). Attaques, tout au long du livre, contre Roswell (pp. 106- à 108), les « révélations » sur des opérations secrètes, qui seraient répandues par des services secrets pour nous faire croire à ces histoires (notamment : pp. 108, 109). Note : il faut le souligner encore, le Pentagone s’est en réalité acharné contre Roswell, avec notamment deux gros livres en 1995 et 1997.

- Faux ovnis sur bases de missiles (p. 199) : manœuvres anti terroristes, ou évaluation des réactions des défenseurs et du public

- Faux ovni de Rendlesham : une expérience psychologique secrète des militaires ! (pp. 187 à 200). Note : Il ya des témoins très crédibles sur cet atterrissage d’ovni (colonel Halt, sergent Penniston, soutenus par Nick Pope, qui ont participé notamment à la conférence de presse du 12 novembre 2007 à Washington).

Conclusion de Vallée : « … Un petit groupe bien retranché au sein des instances gouvernementales utilise les histoires de soucoupes accidentées pour cacher autre chose » (p 108). En fait, pour cacher surtout leur ignorance ! (pp. 106 à 110). Ainsi, les groupes ufologiques américains comme le Cufos et le Mufon ne sont que des « amateurs diligents » parce qu’ils ont pris Roswell au sérieux (p. 274). Le Cufos, en particulier, est tourné en ridicule (p. 277). Notons qu’il va lui rendre la monnaie de sa pièce en ridiculisant à son tour, avec compétence, sa théorie du « Mémo de Pentacle », développée dans son livre suivant

Science interdite (1997). Ed. orig. Forbidden Science (1992)

Dans ce livre de ses mémoires, qui s’arrête curieusement en 1969, on retrouve les arguments anti HET déjà énumérés.

Bornons-nous ici à signaler un long développement, à partir d’une lettre adressée en 1952 par le Batelle Memorial Institue à la commission Blue Book, dont Vallée a retrouvé une copie dans les papiers son patron de l’époque, l'astronome Allen Hynek. Vallée donne à cette lettre le nom mystérieux de « mémo de Pentacle » et prétend y avoir découvert des recommandations pour monter un projet ultra secret de mise en scène de faux ovnis, qui aurait été mis en œuvre par la suite. Le CUFOs, créé par Allen Hynek dans les années 80, a mis en pièces cette théorie, après la parution du livre. Il a expliqué que l’ingénieur Cross, de Batelle, avait en fait suggéré une opération de surveillance et d’enregistrement des ovni s dans une région d’apparitions fréquentes à l’époque, comme le Nouveau-Mexique

Commenter cet article

Un mordu 04/11/2012


Ce paragraphe a particulièrement retenu mon attention:


"Pourquoi la recherche ufologique s'est-elle développée? C'est parce que les citoyens observaient des soucoupes volantes dans le ciel. Les
ufologues ne sont pas là pour découvrir des phénomènes naturels inconnus, il y a des scientifiques payés pour cela. C'est la nature extraterrestre sous-jacente de certaines manifestations ovni
qui amène les personnes à s'intéresser à ces phénomènes. Remettre en cause l'HET c'est donc remettre en cause la légitimité de la recherche ufologique. A quoi bon chercher puisqu'il n'y a rien à
trouver à part de la foudre en boule? Qu'en avons nous à faire?"


Puisque d'après cette citation les ufologues ne doivent s'intéresser qu'à l'hypothèse extra-terrestre, il faudrait changer certains termes. En science, en effet, on doit définir clairement
l'objet que l'on étudie. Ainsi, il faudrait remplacer le terme OVNI (Objet Volant Non Identifié) par OVSE (Objet Volant Supposé Extraterrestre). Un phénomène naturel inconnu, comme les lumières
tectoniques par exemple, est un ovni au sens littéral du terme. En effet, ça vole et on ne sait pas trop ce que c'est (plasma ?), donc un ovni.


Il faudrait aussi remplacer Ufologie (étude des observations d'ovni) par RVE (Recherche de Visites Extraterrestres), à l'instar de SETI. Dans ce cas, plus de confusion possible.


A méditer



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog